Road trip moto en Thaïlande : Nos conseils

0

Nos conseils pour un road trip moto en Thaïlande

La Thaïlande est l’un des endroits les plus intéressants d’Asie du Sud-Est à visiter en deux roues. Son paysage est luxuriant et le climat n’est pas très chaud, avec des pourcentages d’humidité pas trop élevés, ce qui vous permet de planifier un voyage pendant la majeure partie de l’année. Son peuple est tolérant et amical et considère le touriste comme une ressource à protéger.

Pour rendre cette terre intéressante, il y a aussi sa capacité à réunir la tradition et la modernité, les gratte-ciels et les temples, en passant des rues animées et chaotiques de la ville aux sentiers de montagne non contaminés.

La Thaïlande peut faire partie d’un raid plus important ou être le scénario d’un voyage unique qui peut durer plusieurs semaines. Son territoire est très diversifié, passant des hautes montagnes du nord aux îles tropicales du sud avec une longueur totale qui atteint près de 1 900 km, plus étroit au sud et large au nord, il rappelle la tête d’un éléphant.

Un road trip en Thaïlande est certainement le meilleur moyen de visiter le pays. Le déplacement en moto est si agréable est offre une liberté inégalable ! Nul besoin d’emprunter des transports en communs bondés, nul besoin de devoir respecter les horaires des transports et vous pouvez aller où vous voulez…

Un seul mot, un road trip moto en Thailande c’est la LIBERTE !!

Voici nos meilleurs conseils pour un voyage à moto en Thailande.

 

Quelques règles de bon sens pour un road trip moto en Thaïlande

  • N’utilisez une moto que si vous êtes un conducteur expérimenté.
  • Ne conduisez jamais si vous avez bu. Si vous êtes arrêté par la police pour un contrôle du taux d’alcoolémie, sachez que la limite est de 0,05%.
  • Portez toujours un casque.
  • Souscrivez une assurance voyage .

 

Conseils de conduite en Thaïlande

  • Faites preuve de prudence, surtout si vous conduisez avec un passager.

Attendez-vous à l’inattendu

Soyez prêt à tout. Cela peut sembler une chose intimidante à garder à l’esprit. Comment pouvez-vous vous attendre à l’inattendu ? C’est simple : au lieu de supposer aveuglément que quelqu’un va utiliser son clignotant ou ne pas changer de direction, vous devez juste savoir que cela arrive dans 50 % des cas. Les chiens qui courent sur la route, les motos qui dévalent le trottoir, les gens qui avancent lentement dans les rues ou un camion à ordures géant avec des gens qui se tiennent à l’arrière sont des choses à  garder à l’esprit car vraiment tout peut arriver. Assurez-vous de toujours conduire prudemment pour avoir le temps de réagir.

 

La tenue vestimentaire

La tenue vestimentaire est très importante pour un roadtrip moto en Thaïlande. Ce serait vraiment inconscient de rouler en tongs et torse nu et même s’il fait très chaud, il est indispensable de rouler couverts ! Des vêtements longs protègent la peau du soleil, des insectes et de la poussière, ce qui n’est pas du tout superflu !

Au coucher du soleil ou à l’aube, un coupe-vent et des gants peuvent être très utiles !

 

Un sac à dos léger

Il est important de voyager léger et inutile de se charger inutilement avec des gros sacs à dos pour un road trip d’une semaine car vous n’aurez besoin que de l’essentiel.

L’idéal est de s’organiser avec deux sacs un gros sac et un petit en laissant le plus grand auprès de l’hotel ou de l’auberge du point de départ du road trip. Certains vous le garderont gratuitement, d’autres peuvent vous demander une contrepartie financière.

 

L’itinéraire

Attention à ne pas être trop optimiste. L’idéal serait de faire un essai d’une journée pour s’habituer à la conduite et à la circulation. Rouler dans un pays avec des règles de conduite sont complètement différentes pourrait être très stressant aussi bien nerveusement que physiquement.

Élaborez un itinéraire en programmant les distances à parcourir de façon précise ainsi que des étapes pour le repos.

 

Un bon GPS

Un bon GPS est essentiel. L’application Maps.me est totalement gratuite, vous pourrez ainsi créer votre itinéraire ou simplement vous localiser. Il faudra télécharger la carte du pays et pourrez la supprimer sans désinstaller l’application une fois sortis du pays. Pratique et intuitive, elle s’utilise complètement hors ligne avec uniquement les données de localisation sans connection internet.

Une carte routière en papier peut aider, par contre, elle ne vous dira pas où vous êtes de même si vous n’avez plus de batterie sur votre smartphone l’application sera inutile. En mode avion avec uniquement le GPS activé, vous pourrez économiser la batterie pour toute la journée !

Portez un casque

Évidemment, mais vous serez surpris du nombre de personnes qui ne le fait pas. Selon la loi, tout le monde est tenu de porter un casque en tout temps, même si cela ne semble pas être le cas. À Chiang Mai, par exemple, les habitants savent quand et où se trouvent les postes de police et portent des casques durant la journée, surtout dans ces zones, mais la nuit, peu de gens portent des casques… en partie parce qu’ils savent qu’ils ne se feront pas contrôler. Pour beaucoup de personnes, le casque est tout simplement un moyen de ne pas avoir de contravention, et non de protéger leur crâne et cette idée se répercute également sur les enfants. De plus, les casques que vous obtiendrez habituellement d’une compagnie de location sont assez minables – usés avec des ajustements drôles et peu de remplissage. Si vous passez une période assez longue dans le pays, achetez votre casque pour protéger un peu mieux votre tête.

N’oubliez pas de conduire sur le côté gauche de la route – Ce n’est pas très difficile, il suffit de suivre le trafic.

Le choix de la moto ou du scooter

La Thaïlande regorge d’histoires d’escroqueries de location de moto et scooters comme :

  • Tenir votre passeport en otage
  • Vous facturer pour les dommages inexistants ou exagérés à votre retour
  • Votre moto est «volée» pendant la période de location. En réalité, le magasin de location utilise un ensemble de clés supplémentaires pour prendre la moto, vous laissant avec la facture.

Beaucoup de guides vous diront de ne jamais laisser votre passeport en garantie. C’est un bon conseil, mais ce n’est peut-être pas réaliste dans la pratique. Laisser un passeport semble être la norme. Prévoyez une copie de votre passeport que vous pourriez laisser au service de location et une caution qui pourrait être parfois élevée, mais vous permettra de garder votre passeport sur vous.

Avant de partir, prenez des photos détaillées de la moto ou du scooter, surtout s’ils présentent des rayures ou ou accrocs. Des loueurs peu scrupuleux n’hésitent pas à vous faire payer des dégâts dont vous n’êtes pas l’auteur !

Prenez aussi une photo du compteur kilométrique, vous pourrez ainsi voir les kilomètres parcourus.

Un bon conseil est de demander à d’autres voyageurs où ils ont loué leur scooter, et si le magasin semble digne de confiance. La maison d’hôtes peut également louer des scooters, ce qui pourrait être la meilleure option.

 

 

Une bonne assurance

Certaines agences de location peuvent vous proposer des assurances complémentaires en cas d’accident et de dégradation du véhicule. C’est souvent cher, on ne sait pas vraiment dans quelles mesures vous êtes assurés et la franchise est souvent importante. Le mieux est encore d’être assuré par votre assurance voyage souscrite avant le départ qui comprend la couverture des frais médicaux et même le rapatriement éventuel. Nous vous conseillons pour cela AVI International.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here